Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» PALÉO-GÉNÉTIQUE EN BÉRINGIE
par cpqt Ven 15 Juin 2018, 22:06

» GROTTES DU POISSON BLEU
par cpqt Mer 23 Mai 2018, 20:09

» L'ÈRE DE L'ANTHROPOCÈNE
par cpqt Mar 01 Mai 2018, 20:51

» L'HOMME AUGMENTÉ
par cpqt Jeu 12 Avr 2018, 21:14

» FOSSILES CARBONIFÈRES DE JOGGINS
par cpqt Sam 10 Mar 2018, 21:20

» NOTRE CÔTÉ NÉANDERTALIEN
par cpqt Lun 26 Fév 2018, 21:07

» HAUT RISQUE : ÉTUDIANT EN ARCHÉOLOGIQUE
par cpqt Lun 05 Fév 2018, 21:52

» LA RINGWOODITE OCÉANE
par cpqt Ven 17 Nov 2017, 21:33

» HENRI MILLER, ARTISTE-PEINTRE
par cpqt Mer 01 Nov 2017, 20:23

» MIGUASHA SITE DU DÉVONIEN EN GASPÉSIE
par cpqt Mar 03 Oct 2017, 20:30

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



L'art dans l'histoire

Aller en bas

L'art dans l'histoire

Message par cpqt le Dim 11 Nov 2012, 20:57

Voici quatre essais non pas sur l’histoire de l’art mais de l’art dans l’histoire. En voici un court résumé :
Poétique du primitif quantique met en évidence la corrélation entre les théories révolutionnaires de la Relativité et de la Mécanique quantique et la naissance de l’art abstrait qui a culminé avec le tableau controversé Carré blanc sur fond blanc de Kasimir Malevitch, véritable icône du XXe siècle. Entre 1900 et 1930, le monde a basculé. Tout ce que nous connaissions comme certitudes s'effondra. Effondrement de l'art figuratif dans l'abstraction entraîné en cela par les nouveaux paradigmes des mathématiques expérimentales et des nouvelles équations quantiques, quasi-mystiques, des sciences pures. Comme le dit si bien le grand historien Éric J. Hobsbawn : «il n’y a pas eu de révolution en physique depuis les années 1900-1927, mais seulement d’immenses progrès évolutifs à l’intérieur du même cadre conceptuel.» Plus aucun doute ne subsiste, la découverte de la radioactivité, de la physique nucléaire, la théorie de la mécanique quantique et celle de la relativité sont indéniablement les actes fondateurs d'un monde qui ne sera plus jamais le même.

Noire Impoésie se penche sur les conséquences de la deuxième guerre mondiale, de l’holocauste et autres génocides, de la bombe atomique et de la catastrophe de Tchernobyl sur les artistes qui constatent l’échec virulent des avant gardes prophétiques et leur espoir pour des «lendemains qui chantent». Pourquoi le Carré blanc sur fond blanc de Malevitch (1918) fut soudainement éclaboussé de taches noires persistantes, pensons à Borduas (1950), et par la suite complètement anéanti par le monochrome noir sur noir de Ad Reinhardt (1965). Pourquoi un tel basculement esthétique et philosophique en si peu de temps ? Vivons-nous depuis sous le règne de l’impoésie ? Tout le vingtième siècle est traversé de barbarie, de fascisme, de nazisme et d'exterminations génocidaires dont le laid, la destruction en art seraient le pâle reflet.  L'importance historique qu'acquiert au XXe siècle les menaces de destruction et son corollaire le laid, fait que l'esthétique de la beauté n'est plus essentiellement le fondement de l'art supplanté par le kitsch actuel.

La décréation expliquée ? démontre comment la représentation du corps dans l’histoire de l’art est indissociable du contexte socio-politique et théologique de l’époque qui la sous-tend et ce depuis l’antiquité jusqu’au début du XXIe siècle. La conscience du corps est indissociable de l’imaginaire de la vie et de la vision du monde. Nature, culture, humanisme, contre-culture, contre-nature, post-humanisme, autant de concepts qui ont servi à représenter notre corps en relation au monde.  C’est pourquoi depuis les peintures rupestres du Paléolithique jusqu’aux œuvres modernes, le corps est  une permanence dans l'art.

Le corps/nature adoré traverse toute la Préhistoire. De l’Antiquité émerge le corps socialisé par le pouvoir politico-religieux jusqu’à sa négation complète au Moyen Âge. La Renaissance annonce le corps libéré du joug théologique. Des deux guerres mondiales, le corps y sort perdant. Le corps disparaît de l’art pictural occidental au même rythme que les espèces végétales et animales disparaissent des écosystèmes. Pour échapper à cette mort de l’art annoncée, on voit poindre durant les années 1970 un nouveau champ d’expérimentation artistique avec un matériau tout aussi inédit : le corps. Soudainement à coup de performances sadiques contre le corps, de sculptures organiques à partir de viande et de chair en putréfaction, d’expositions de déchets et de détritus, l’artiste prit résolument le parti de la haine du biologique. Tout le vingtième siècle est traversé de barbarie, de fascisme, de nazisme et d'exterminations génocidaires dont le laid, la destruction en art seraient le pâle reflet. L'importance historique qu'acquiert au XXe siècle les menaces de destruction et son corollaire le laid, fait que l'esthétique de la beauté n'est plus essentiellement le fondement de l'art. Le corps amorce sa «décréation. »

Au XXIe siècle, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, l’artiste, maintenant chaman cybernétique, propose une vision de l’homme qui implique sa disparition physique et envisage sa sortie du biologique vers le cyberespace idyllique. Le matérialisme s’effondre, le corps s’anéantie dans l’immatérialité du post-humanisme, la philosophie du pur esprit/octet supportant la nouvelle mais dernière idéalisation de l’Homme désincarné.

Pour en savoir plus cliquez sur les liens suivants pour accéder gratuitement aux documents complets.
https://archive.org/details/PotiqueDuPrimitifQuantique

https://archive.org/details/NoireImpoesie

https://archive.org/details/LaDecreationExpliquee

https://archive.org/details/PosthumanismeLutopieFinale

cpqt
6
6

Masculin
Nombre de messages : 63
Age : 65
Localisation : canada
Niveau d'étude : universitaire
Université/école : Laval
Réputation : 0
Points : 191
Date d'inscription : 19/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum