Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» ÉTRANGES FOSSILES DE BURGESS
par cpqt Lun 04 Sep 2017, 20:16

» LE CANTIQUE DU QUANTIQUE
par cpqt Lun 14 Aoû 2017, 21:41

» «JE EST UN AUTRE » OUI ! MAIS LEQUEL ?
par cpqt Mar 13 Juin 2017, 20:13

» REGARDS SUR L'ÉTRANGER
par cpqt Ven 05 Mai 2017, 19:51

» EXPOGRAPHIE D'OCCIDORIENT
par cpqt Mar 14 Mar 2017, 21:17

» LE MAGISME CONTEMPORAIN
par cpqt Mar 21 Fév 2017, 21:39

» L'AMOUR EN ARCHÉOLOGIE
par cpqt Mer 01 Fév 2017, 20:42

» HISTOIRE DE FRESQUES CONTEMPORAINES
par cpqt Sam 14 Jan 2017, 21:44

» ARCHÉOLOGIE INDUSTRIELLE
par cpqt Mar 03 Jan 2017, 21:20

» ART CONTRE LA GUERRE
par cpqt Lun 26 Déc 2016, 22:58

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Librairie archéologique : nouveaux titres Grèce

 :: News :: Livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Librairie archéologique : nouveaux titres Grèce

Message par Cyrille C. le Jeu 04 Sep 2008, 12:32



Chers amis,

Vous trouverez ci-après la liste des nouveaux titres que nous avons le plaisir de vous proposer pour la rubrique Civilisation grecque. Si vous souhaitez les commander, répondez simplement à cet e-mail en indiquant les références qui vous intéressent, vos coordonnées et votre mode de paiement, ou rendez-vous sur le www.librairie-archeologique.com pour un achat en ligne !

Nous restons à votre disposition et vous souhaitons une bonne lecture !

L'équipe de la Librairie archéologique



--------------------------------------------------------------------------------



7673. AMOURETTI M.-C., RUZÉ F. Le Monde grec antique, des palais crétois à la conquête romaine, 2008, 4e éd., 352 p. 27,00 €
Cet ouvrage situe dans leur contexte historique les multiples facettes d'un monde grec qui ne saurait se limiter à Athènes ni au "siècle de Périclès", mais qui associa les traditions les plus tenaces et parfois les plus "primitives" à des nouveautés révolutionnaires. On y voit comment on pouvait célébrer l'homme et justifier l'esclavage, écarter les femmes de l'assemblée mais se placer sous la protection d'Athéna, créer la monnaie aussi bien que le théâtre. On y voit aussi comment naquit le concept de citoyenneté et balbutia la démocratie.

36261. CHIEKOVA D. Cultes et vie religieuse des cités grecques du Pont Gauche (VIIe-Ier siècles avant J.-C.), 2008, 325 p. 108,00 €
Les cités grecques de la côte occidentale du Pont Euxin (la Mer Noire), le pays que les Grecs anciens appellent le « Pont Gauche », "en aristera tou Pontou", partageaient nombre de valeurs religieuses avec leurs métropoles Milet et Mégare. En même temps, leur situation sur la côte thrace de la Mer Noire et la rencontre avec les traditions locales modelaient leur vie religieuse d'une manière spécifique. Cette enquête s'appuie essentiellement sur des documents épigraphiques, numismatiques et archéologiques, l'apport le plus important venant des inscriptions, en raison des informations explicites qu'elles procurent au sujet des divinités et de la vie religieuse. Inégalement répartis entre de nombreuses cités et entre diverses époques, les témoignages isolés ont gagné en intérêt et en poids dans cette étude de synthèse. La recherche sur la religion des colonies enrichit également nos connaissances sur les valeurs religieuses et culturelles de leurs voisins, les Thraces.

36117. FINLEY M. I., PLEKET H. W. 1000 ans de jeux Olympiques : 776 av. J.-C.-261 apr. J.-C., 2008, 217 p. VERSION POCHE 8,00 €
Les jeux Olympiques constituent la manifestation la plus médiatisée du monde ; pendant quinze jours, des centaines de millions d'individus ont les yeux rivés sur les compétitions. D'où vient cette fascination ? Qu'avons-nous retenu de l'histoire et de l'expérience millénaire des Grecs ? Et d'abord, comment se déroulaient les jeux voilà vingt à vingt-cinq siècles ? Moses I. Finley, l'un des plus fameux historiens de la Grèce antique, met sa culture encyclopédique et son talent de conteur pédagogue au service du sujet. Avec H.W. Pleket, il détaille les lieux, les rituels religieux et politiques qui entourent les jeux. Il nous montre que les débats agitant aujourd'hui le monde olympique sont tous connus des Grecs : le professionnalisme des athlètes, le dopage, l'influence des politiques et de l'argent, la fortune et l'utilisation des vainqueurs, le chauvinisme et la récupération nationaliste.

36176. GOURINAT J.-B. Le stoïcisme, (Que sais-je ?), 2007, 127 p. 8,00 €
L'image du philosophe " stoïque ", serein et ferme, indifférent à son sort, à la souffrance comme aux plaisirs, représente assez bien le stoïcisme mais ne rend pas compte de la complexité d'une philosophie exempte de fatalisme, qui est à la fois un exercice de méditation et le premier système philosophique conçu comme tel. De la fondation de cette école par Zénon de Citium au IIIe siècle av. J.-C. jusqu'aux nombreuses résurgences du stoïcisme au fil des siècles, cet ouvrage présente une reconstitution de la doctrine des fondateurs, en particulier Chrysippe, et explique les transformations qu'elle a subies à Rome (Sénèque, Epictète, Marc Aurèle) et aux Temps modernes, pour en dégager l'essence.

36177. ILDEFONSE F. Les Stoïciens I. Zénon, Cléanthe, Chrysippe, 2004, 226 p. 13,00 €
Zénon de Citium (334-262 av. J.-C.), Cléanthe (331-232 av. J.-C.) et Chrysippe (280-206) sont les trois figures maîtresses de l'Ancien Stoïcisme. Ils ont dirigé successivement le Portique, leur école philosophique. Irréductible à sa grande postérité éthique et à la popularité de l'adjectif « stoïque », le stoïcisme ancien (avec ses trois parties : physique, logique, éthique) développe la première philosophie systématique. Il donne pour la première fois à la logique un statut de partie du système et non plus de simple instrument. Ce livre cherche à présenter ces deux innovations essentielles : création d'un système complet et intégration dans celui-ci de la logique. Il étudie aussi la filiation avec la tradition qu'il parachève (Platon et Aristote) et sa postérité dans l'héritage occidental (Leibniz, Kant, Nietzsche, notamment).

36173. La Grèce d'Alexandre et son rêve d'Orient. La conquête de l'Empire Perse : un autre mythe, une autre réalité de l'Orient, 2008, 240 p. 38,00 €
L'Asie Mineure, le Liban, l'Egypte, la Syrie, Babylone, Suse, Persépolis… Alexandre veut tout dominer, tout occuper et marcher ainsi jusqu'au bout du monde. Il rêve de pouvoir et les Grecs espèrent, en le suivant, remédier à leurs difficultés économiques, fascinés qu'ils ont toujours été par les richesses des Perses. Le rêve rencontre la réalité ; il s'ensuit une guerre de conquêtes bien prosaïque. S'accumulent les scènes de pillages, puis les disputes sanglantes et les guerres acharnées auxquelles se livrent les successeurs d'Alexandre. Mais cette conquête est aussi faite de folie. Les soldats souffrent du froid sur le plateau iranien, de la chaleur l'été à Babylone. Ils traversent l'Afghanistan, peinent dans les cols du Pamir, arrivent en Ouzbékistan, gagnent l'Indus, se rendent maître du Gandhara, du Pendjab, vivent un cauchemar dans le désert du Béloutchistan. Galvanisés par leur chef, stimulés par l'espoir du pillage des richesses dont ils rêvent, ils renversent Darius et se retrouvent à la tête du royaume perse. L'Orient est à feu et à sang... C'est habités par leur passion pour l'Orient, grisés par leur goût de l'aventure que ces hommes peuvent accomplir leur marche glorieuse mais épuisante, multiplier expéditions et explorations, toujours curieux de ce qu'ils découvrent même si leurs fantasmes faussent parfois les faits relatés. L'expédition contre Darius marquera le début d'une nouvelle période dite hellénistique. Athènes est évincée au profit des empires gréco-macédoniens d'Egypte et de Syrie, mais la culture grecque se répand dans tout le bassin méditerranéen et brille d'un renouveau exceptionnel. Là, le dynamisme économique est sans précédent, l'essor de la science inouï. Alexandrie attire les plus grands savants de l'époque et leur offre des conditions de travail proches de celles d'un centre de recherches moderne. On admire toujours des savants de cette période, mathématiciens, géographes, historiens; Archimède, Mégasthène, Hipparque, ou à Alexandrie Euclide et Eratosthène. Autre effet de ces bouleversements, une mentalité nouvelle se répand. Les Grecs en contact avec des peuples qu'ils découvrent ou qu'ils apprennent à mieux connaître, commencent à comprendre qu'il existe d'autres civilisations que la leur, tout aussi estimables. L'hellénocentrisme qu'on leur reproche si souvent s'estompe. Les célèbres Bouddhas hellénisés du Gandhara sont le reflet surprenant de cette nouvelle mentalité, de cette ouverture d'esprit si actuelle.

7138. MOSSÉ C. Les institutions grecques à l'époque classique, 2008, 7e éd., 212 p. 18,80 €
Les Grecs ont inventé le politique et les institutions qui en permettaient le fonctionnement. C'est d'abord à l'intérieur d'un cadre spécifique, la Cité (polis, en grec), que ces institutions se sont développées. Mais, si partout on retrouve assemblée, conseil et magistrats, les conditions d'accès à la citoyenneté et les pouvoirs relatifs de ces différentes institutions ont donné naissance à deux modèles opposés : la démocratie, qui atteint son plein épanouissement au Ve et au IVe siècle à Athènes et où s'affirme, au sein de l'assemblée comme des tribunaux populaires, la souveraineté du démos, de l'ensemble des citoyens ; l'oligarchie qui présente une infinité de variantes, mais qui, au Ve siècle, en particulier, se réfère au modèle spartiate où deux rois et vingt-huit gérontes contrôlent les affaires de la cité. Si celle-ci demeure le cadre privilégié de la vie politique grecque, on ne doit pas pour autant négliger les autres formes d'État, en particulier les confédérations dont le livre donne un bref aperçu. De nombreux textes illustrent le fonctionnement de ces diverses institutions et un glossaire présente les notions essentielles.

36264. NELSON E., ALLARD-NELSON S. La Grèce antique, 2008. 17,90 €
Un voyage dans le temps, pour appréhender une des sociétés humaines les plus importantes de l’Histoire, fondatrice de notre civilisation. Vous saurez tout sur : Des Minoens aux Mycéniens : les cultures de l’âge de Bronze à l’origine du développement de la civilisation grecque ; Le règne de Philippe de Macédoine et l’épopée d’Alexandre le Grand ; Les particularités des régimes athénien et spartiate ; L’influence de la mythologie grecque sur les lettres et la philosophie. En bref, les repères indispensables pour comprendre l’immense contribution de la civilisation grecque au monde d’aujourd’hui.

36265. VIAL C. Lexique de la Grèce ancienne
, 2008, 238 p. 17,00 €
Définir les notions essentielles à la compréhension de la Grèce ancienne, tel est l'objet de cet ouvrage qui propose un moyen d'information rapide, précis et intégrant les dernières évolutions des connaissances. Plus de 500 entrées traitent l'ensemble des réalités essentielles du monde grec : institutions administratives, politiques et militaires, notions morales, pratiques religieuses, faits économiques et sociaux, civilisation matérielle, phénomènes culturels... Outil indispensable pour découvrir et comprendre les livres et manuels spécialisés comme pour interpréter les documents anciens, ce Lexique de la Grèce ancienne, grâce à un jeu de renvois d'un article à l'autre, à des cartes et des plans et à un répertoire géographique, constitue un ouvrage de référence qui couvre l'ensemble des besoins des étudiants d'histoire ancienne.

_________________
"Celui qui se rend point compte de ce qui s'est passé pendant trois mille ans végète dans les ombres de l'ignorence et se borne à vivre au jour le jour." GOETHE
avatar
Cyrille C.
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 463
Age : 33
Localisation : Grenoble
Niveau d'étude : Licence 3
Université/école : Grenoble UMPF
Réputation : 2
Points : 2
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: News :: Livres

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum